FRESQUES

Ce qui est encore plus bio…: la fresque!

Aujourd’hui ce terme est employé à tout va, mais cette technique est avant tout issue d’un savoir-faire ancestral qui consiste à peindre avec des pigments broyés sur de l’enduit frais… « dans le frais » = « affresco » = « à fresque ».  C’est alors la carbonatation de la chaux présente dans l’enduit qui va fixer les pigments.

Ici, inspirée par les fresques de Géraldine Albers, je propose des fresques comme des tableaux. On peut alors les acheter à l’unité ou les transposer directement sur l’ensemble d’un mur. A votre imagination… 1, 2, 3, fresquez!


 Triptyque autour de l’oeuvre de Raphaël : 250 €

H.32 x L.94 x P.3 (cm)

Avec cette fresque j’ai souhaité liée à la fois les oeuvres de la Renaissance Italienne auxquelles je suis le plus sensible, ainsi que l’art de la fresque, avec un peu de modernité en déformant le dessin. C’est un détail de la fresque « Les Vertues Cardinales » de l’artiste renaissant Raphaël dans la Chambre de la signature du Vatican (1511), qui m’a inspiré.


 Fresque calcinée avec reliefs: 200 €

H.42 x L.97 x P.5 (cm)

Ici j’ai voulu sortir la fresque de sa traditionnelle planéité en y apportant du volume. 


 Fresque verte : reliefs, matités & brillances : 135 €

H.62 x L.41,2 x P.3 (cm)

Cette fresque verte m’a permis de créer quelques faibles volumes mais également de lustrer certaines zones afin de jouer avec les effets de la lumière.


 Fresque ocre rouge : aplat & dorure : 130 € – vendue

H.76 x L.52 x P.2,5 (cm)

Avec cette fresque ocre rouge, j’ai travaillé avec des pigments ocré auxquels j’ai ajouté quelques touches de feuilles d’or. Cette fresque est plate mais la matité de la fresque est sublimée par ces notes dorées qui apportent une discrète lumière.